Structure de portefeuille avantageuse et efficiente

Aperçu

  • Evaluation indépendante de la structure du portefeuille
  • Connaissances des risques des produits financiers utilisés
  • Identification du potentiel d’optimisation et de réduction des coûts des produits financiers

Structure de portefeuille

La structure du portefeuille comprend la mise en place de la stratégie de placement. L’analyse de la structure du portefeuille a pour objectif d’identifier les risques, d’améliorer l’efficience du portefeuille et d’économiser des coûts.

Structure des mandats
 

Recommandation sur la structure des mandats : nombre optimal, taille, style de gestion des mandats ou des fonds de placement.

Directives de Placement
 

Préparation et rédaction des directives de placement à l’intention des gérants de fortune afin d’assurer le respect des exigences législatives et des principes d’une gestion moderne des risques.

Sélection des instruments de placement

Analyse de l’ensemble des risques liés aux instruments de placement : risques de contrepartie, risques juridiques, risques de concentration, etc.

Choix des styles d'investissement

Présentation des avantages et inconvénients des différents styles d’investissement (par ex. gestion passive vs active) et proposition d’une combinaison optimale des styles de gestion adaptée aux caractéristiques du portefeuille.

Choix des indices de référence

Définition de benchmarks conformes à la stratégie, des limites tactiques et d’une politique de rebalancing.

 


Personnes de contact

Frei Pascal klein.jpg

Pascal Frei
Associé
Contact

Reichlin Andreas klein.jpg

Dr. Andreas Reichlin
Associé
Contact


Publications

Move left Move right
Un déclin notoire?

Un déclin notoire?

Selon le but retenu dans la Constitution, la combinaison de la prévoyance professionnelle et du 1er pilier doit permettre aux personnes assurées «de maintenir de façon appropriée leur niveau de vie antérieur». Il est généralement admis que pour que le mandat soit rempli, la somme des rentes des 1er et 2e piliers doit s’élever à 60 % du dernier salaire AVS. Depuis l’introduction de la LPP, l’espérance de vie n’a cessé d’augmenter et les taux d’intérêt sont tombés à des niveaux sans précédent. Un désastre pour les objectifs de prestation, pourrait-on penser. Mais cela n’est pas nécessairement vrai.

Panorama des placements en infrastructures européenne

Panorama des placements en infrastructures européenne

Notre analyse présente la composition et les risques des fonds en infrastructure proposés par les principaux fournisseurs européens.

Comment peut-on représenter les risques?

Comment peut-on représenter les risques?

La volatilité est un indicateur de risque parmi de nombreux autres. A l’aide de ces indicateurs, on tente de décrire le risque aussi précisément que possible. Toutefois, trop de détails peuvent compliquer l’analyse et l’interprétation du risque de placement. Des simulations permettent de présenter de manière transparente et compréhensible les relations dynamiques dans le temps.

Lacceptation de taux dintérêt fluctuants ouvre de nouvelles pistes

L’acceptation de taux d’intérêt fluctuants ouvre de nouvelles pistes

La fluctuation des taux d’intérêt est une réalité. Lier le taux de conversion à cette dynamique compromettrait grandement la prévisibilité des prestations, l’idée ne tente donc guère les caisses de pensions. Est-ce une raison suffisante pour ignorer la variabilité des taux et s’en tenir à des paramètres rigides? D’autres approches sont envisageables.

Placements illiquides : une décision pour le long terme

Placements illiquides : une décision pour le long terme

La baisse continue des taux d’intérêt depuis plus d’une vingtaine d’années a fortement influencé l’allocation stratégique des institutions de prévoyance. Devant des attentes de rendement qui n’ont cessé de baisser, elles ont été forcées de progressivement augmenter le risque de leurs placements afin d’assurer le financement des prestations.

La gestion de fortune à lère numérique - Du partage de données aux écosystèmes numériques

La gestion de fortune à l’ère numérique - Du partage de données aux écosystèmes numériques

Pour l’heure, la révolution numérique n’a pas (encore) eu lieu dans la gestion de fortune, mais la numérisation progresse à grands pas. Les écosystèmes numériques font interagir une multitude d’acteurs du marché très disparates sous une forme nouvelle et donnent naissance à de nouveaux modèles économiques.

Des plans innovants engendrent une valeur ajoutée

Des plans innovants engendrent une valeur ajoutée

Dans un contexte de taux bas persistants, de nombreuses caisses de pensions adaptent les cotisations ou les prestations pour assurer la stabilité financière. Une autre solution, tout aussi légitime, consisterait à optimiser le plan de prévoyance dans l’intérêt des assurés et de l’employeur.

Aiguillages importants et facteurs de réussite

Aiguillages importants et facteurs de réussite

Plusieurs facteurs doivent être pris en compte lors de la mise en œuvre d’une stratégie de couverture. Le cadre légal et réglementaire est à considérer, ainsi que l’approche de la couverture à choisir, mais il faut aussi réfléchir à la liquidité des instruments de couverture, aux coûts et à l’horizon temporel.

Pilotage et gestion des risques immobiliers: Risques et effets secondaires

Pilotage et gestion des risques immobiliers: Risques et effets secondaires

Les investisseurs aimeraient savoir comment mesurer, piloter et diversifier les risques de manière pertinente et au moyen de quels instruments. Mais attention: pour pouvoir gérer les risques, il faut savoir repérer les risques en gestation.

En matière despérance de vie, les variations constituent la norme

En matière d’espérance de vie, les variations constituent la norme

Dans l’optique d’une institution de prévoyance, le moment du décès d’un rentier – dont dépendent la durée de sa vie et le provisionnement nécessaire pour financer sa rente – constitue une variable aléatoire. Les écarts par rapport à l’espérance de vie sont souvent plus importants que ce que l’on suppose généralement.

Ce que serait la LPP si ladaptation au renchérissement était garantie

Ce que serait la LPP si l’adaptation au renchérissement était garantie

Au cours des dix années qui ont précédé l’introduction de la LPP, le renchérissement avait oscillé entre 0.7 et 6.6% par an. La question de savoir s’il fallait automatiquement adapter les rentes de vieillesse au renchérissement ou non avait donc son importance. A l’époque, la variante sans adaptation automatique avait été retenue. De plus, pour financer le taux de conversion de 7.2%, on avait aussi compté sur l’inflation. Mais à quoi ressemblerait l’univers de la LPP aujourd’hui si d’autres choix avaient été faits au moment de son introduction?

2ème pilier 2018 : analyse des rapports annuels des caisses de pensions

2ème pilier 2018 : analyse des rapports annuels des caisses de pensions

Pour la 4ème fois, PPCmetrics publie son analyse des rapports annuels des caisses de pensions. La situation des institutions de prévoyance suisses est d’un grand intérêt pour les assurés, le grand public et les responsables des caisses de pensions. En complément à tous les indicateurs présentés l’année passée, cette publication contient un chapitre traitant de la performance des institutions de prévoyance en 2017. Le rendement absolu réalisé y est mis en relation avec le taux d’intérêt effectivement crédité aux assurés actifs en 2017.


Factsheets

Analyse de la structure du portefeuille

Factsheet_Analyse de la structure du portefeuille_FR.png